Mot de l’ex-Président

Beaucoup d’entre vous le savent déjà sans doute, je ne suis plus le Président du FC Epalinges. En effet, comme cela se passe dans tous les clubs normaux, une alternance à la tête du comité après un mandat de 5 années est souhaitable pour insuffler un nouveau dynamisme et permettre à la relève de se mettre en place.

Mon « quinquennat » 2015-2020 a été à la fois épuisant et passionnant. Epuisant car ça a été une charge importante qui venait se rajouter à mon activité professionnelle déjà très prenante, mais aussi parce que de gros défis nous ont mis à rude d’épreuve dès le début. Tant sur le plan sportif que financier. Il fallait en effet mettre rapidement en place une stratégie pour restructurer sportivement le club et permettre notamment au mouvement juniors de retrouver une place digne de nos ambitions, mais aussi de réformer dans l’urgence le secteur des actifs et sauver notre équipe première qui à l’époque avait pris des allures d’équipe de semi-professionnels, mais sans les moyens financiers qui vont avec. D’ailleurs, c’est sur le front des finances que nous avons dû batailler très dur les 3 premières années pour rétablir la situation avant de retrouver plus de sérénité ces deux dernières saisons.

Cette période a cependant aussi été passionnante, car avec le travail d’une équipe hyper engagée, nous avons pu nous en sortir et chaque fois trouver les solutions et l’énergie pour faire avancer nos objectifs soutenus par notre détermination à revenir aux valeurs fondamentales qui doivent guider un club comme le nôtre.

En première ligne de ces valeurs, il y a bien évidemment la formation et l’enracinement local. Aujourd’hui nous avons pu reconstituer toute la pyramide des âges dans les catégories juniors avec des contingents satisfaisants en termes de quantité et de qualité. Une majorité importante de nos entraineurs sont formés. Plusieurs équipes évoluent en catégorie promotion ou 1er degré. Tout ce travail va permettre les prochaines saisons d’alimenter les actifs avec des juniors du cru, chose qui était devenue quasi inexistante depuis quelques années.

Comme mentionné plus haut, le volet financier a été longtemps un sujet très chaud et envahissant lors des discussions du comité. Parfois, malheureusement au détriment des aspects sportifs. Grâce à notre abnégation, mais surtout à une restructuration de nos sources de financement s’appuyant dorénavant de manière nettement plus importante sur les subventions de J&S, ainsi qu’à la gestion rigoureuse et efficace de notre trésorier en place, nous avons enfin retrouvé les chiffres noirs et nous permettre de ne plus faire des finances le sujet n°1 omniprésent.

Sur le plan des infrastructures, l’objectif n°1 reste à réaliser. A savoir la construction d’un terrain synthétique et le renouvellement des vestiaires et buvette du Bois de la Chapelle. Je ne vais pas revenir sur l’historique de ce problème car nous en avons déjà beaucoup parlé. Par contre, il faut se réjouir qu’avec la signature d’un droit de superficie pour le Bois de la Chapelle, l’espoir de relancer un vrai projet infrastructurel ambitieux est réel pour les 2 ou 3 prochaines années. En attendant, nous avons œuvré à améliorer l’infrastructure existante avec le soutien de la commune et d’un généreux sponsor et ainsi faire face à la croissance constante du club. Parmi les réalisations notables on peut citer les vestiaires portakabins et les toilettes publiques au Bois de la Chapelle.

Pour conclure, j’aimerais souligner que la vision qui m’avait amené il y a 5 ans à accepter la responsabilité de la présidence du club, a en bonne partie mise en application : faire de mon mandat un projet collectif rassemblant des compétences diverses et motivées. Je suis également satisfait d’avoir contribué à ramener un climat apaisé au sein du club permettant de nous recentrer sur les objectifs importants : donner les moyens à nos jeunes et moins jeunes d’exercer leur passion dans les meilleures conditions possibles pour progresser et s’imprégner des valeurs de la vie en société qui comprennent tant la recherche du dépassement de soi, le respect des autres, la solidarité intra et extra du club que la recherche du pur plaisir du jeu.

Le chemin est encore long au vu de nos ambitieux objectifs, mais je suis convaincu que nous sommes sur la bonne voie. Mon successeur, Jean-Marie Perret, n’est pas un inconnu pour vous et s’attèle déjà à consolider ces acquis et apporter de nouvelles améliorations avec l’aide du comité qui s’est enrichi de l’intégration de deux nouveaux membres : Yesim Iyiguven et Simon Jacquat. Pour ma part, je reste aussi au comité et vais m’occuper en particulier des dossiers en lien avec les infrastructures.

Karim Bouzourène, ex-Président

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*